La Pression :

La pression se définit comme une force par unité de surface et elle s’exprime généralement en bar dans le système métrique, en PSI (livres par pouce carré) ou en atmosphère dans le système impérial. Il est commun de parler du nombre d’atmosphères au sujet de la pression.

Peut-être avez-vous déjà vécu cette expérience de l’adaptation de votre corps aux variations de pression de l’eau ? N’avez-vous jamais ressenti une gêne au niveau de vos oreilles en descendant au fond d’une piscine ? Cette gêne est provoquée par l’augmentation de la pression de l’eau sur vos tympans lors de la descente. Maintenant, imaginez ce qui pourrait arriver si vous descendiez plus profond, à dix ou même quinze mètres sous la surface, l’augmentation de pression provoquerait rapidement une vive douleur et abîmerait votre tympan. Pour prévenir cela, les plongeurs doivent être conscients des changements rapides de pression lors de la descente et comprendre les effets de la pression sur le corps humain.

Pression Absolue :

La pression absolue, aussi appelée pression ambiante, correspond à la pression totale exercée sur un objet. La pression absolue inclut la pression atmosphérique qui est de 1 bar exercée par l’air au-dessus de la surface, à laquelle vient s’ajouter la pression de l’eau exercée en profondeur. La pression absolue est exprimée en bar.

Pression absolue = Pression atmosphérique + Pression de l’eau exercée en profondeur ( pression relative )

Pression Relative :

La pression relative aussi appelé pression hydrostatique ,se rapporte à la lecture de la pression sur les instruments de mesures. Ainsi, lorsque la pression lue indique zéro à un bar de pression atmosphérique, la pression relative peut être calculée en soustrayant un bar de pression absolue. La pression relative est également exprimée en bar. Si la pression absolue au niveau de la mer est d’une atmosphère, ou 1 bar, alors la pression relative est égale à zéro.

Pression relative = Pression absolue – Pression atmosphérique

Tous les 10 mètres de descente en eau salée ou tous les 10,2 mètres en eau douce, un nouveau bar de pression vient s’ajouter à la pression déjà exercée sur notre corps . L’augmentation de pression par mètre de descente, en eau salée, est 0,1 bar (1 bar/10m). Si vous plongez a 10 mètres de profondeur ,vous subissez 1 bar de pression relative a laquelle vient s’ajouter la pression atmosphérique qui est de 1 bar ; nous avons donc 2 bars de pression totale .

Les accidents liés aux variations de pression en plongée :

Les accidents liés à la pression en plongée se produisent lorsqu’il existe une réelle différence de pression entre la pression ambiante et la pression des cavités aériennes de notre corps, ou dans les espaces gazeux en contact avec notre corps

Le corps humain est composé aux trois-quarts de liquide. Les parties liquides de notre corps n’ont aucune problématique avec les variations de pression. En plongée de loisirs, les parties liquides du corps sont incompressibles. Ceci signifie qu’elles ne changeront pas au fur et à mesure que la pression augmentera ou diminuera. Par contre , les gaz sont compressibles. La pression exercée sur les cavités aériennes de notre corps , comme les poumons ou les micro-espaces des dents , augmentera ou diminuera proportionnellement aux variations de la pression ambiante .